tartine_uz_tienne1

Si vous prenez mon blog en cours de route, vous allez sûrement penser que je me suis trompée de catégorie. Mon blog serait-il entrain de muter en blog carnet de voyages ??? Que nénni ! (traduction : "pas du tout", en language moyennageux).

Pour toutes les passionnées et tous les passionnés de gastronomie qui séjournent en Pays Nîmois, il est un magnifique village incontournable : UZES dans le Gard. Son marché du samedi matin est GEANT ! De telle sorte qu'il nous a fallu plus d'une heure pour trouver à se garer. Il faut dire qu'on avait pris notre temps. - On prend vite la mentalité de la région :))

A la vue de tous ses étals,  je comprends pourquoi ce marché est si réputé : profusion de produits provençaux comme les huiles de pays, les épices, les petits gâteaux, les savons, les broderies, les fruits et légumes, les vins, les chapeaux, etc.

A divers coins de ruelle, des artistes se produisent : chanteuses d'opéra, troubadours. Le spectacle vaut le détour.

Légèrement affamés par les odeurs alléchantes des étals, nous avons choisi un petit restaurant LE P'TIT COFFEE dans un coin tranquille sur la place aux herbes d'Uzès. L'endroit typique donnait directement sur le marché. Accueil très sympathique et cuisine sans chichis rapide, aux bons produits du terroir.

J'ai pris la tartine Uzétienne par curiosité gustative. Je n'ai pas été déçue !

Cette recette est assez facile à reproduire, il vous faudra :

De grandes tranches de pain de campagne (2 par personne) - de la riste d'aubergine ou si vous n'en avez pas de l'aubergine cuite (sans la peau) avec une gousse d'ail, un peu de concentré de tomates, huile d'olive, sel et poivre - du pistou *- de la mozzarella - des pignons de pin - des tranches de jambon cru de pays - du pistou à la tomate séchée - un peu de salade mélangée.

Sur les tranches de pain, déposez de la riste d'aubergine en fine couche, des tranches de mozzarella, un peu de pestou, des pignons de pin : faites légèrement gratiner à four chaud jusqu'à ce que la mozzarella soit fondue, puis déposer une tranche de jambon cru et un peu de pistou à la tomate séchée. Parsemer de pignons de pin et accompagner ces tartines uzétiennes de salade mélangée.

A déguster chaud avec un rosé de pays. 

 PETIT COURS CULINAIRE :

Le mot pestou d'origine génoise (Italie) signifie : matière pilée ou écraser, pester, c'est une préparation à base de basilic -à l'origine d'orties !-, d'ail et d'huile d'olive, auquelle on rajoute du parmesan et/ou des pignons de pin légèrement grillés.

Recette du pesto genovese (tirée du blog "Les jardins de Pomone" où vous découvrirez le basilic - et bien d'autres plantes - sous toutes ses coutures)

Ingrédients (pour 4 personnes)

10 feuilles vert-foncé de basilic "genovese"

4 cuillères à soupe de pignons de pin

2 gousses d'ail (égermées, ce sera plus digeste)

8 cuillerées d'huile d'olive

Sel, poivre

100 gr de parmesan ou de grana padano râpé

 

Préparation

Piler l'ail et les feuilles de basilic préalablement hachées. (Si vous êtes pressées, remplacez le pilon par le blender électrique). Ajoutez les pignons. Salez (pas trop! Une pincée suffit) et poivrez à votre goût.

L'ensemble de ces ingrédients doit être réduit en un fine purée homogène, sur laquelle vous verserez ensuite lentement et progressivement l'huile d'olive en remuant avec un fouet. Lorsque votre mélange est devenu bien crémeux et uniforme, incorporez le parmesan (ou le grada padano) râpé et continuez à mélanger consciencieusement.

Laissez reposer au frigo pendant deux heures avant de consommer. 

Le mot pistou en est la forme française à base de basilic, d'ail et d'huile d'olive.

Les proportions sont 1 dl d'huile d'olive pour 6 à 7 g de sel/100 g de plantes écrasées.

Recette du pistou

 Ingrédients  (pour 4 personnes ou 25 cl)

2 bonnes tasses de basilic frais

4 gousses d'ail

Un grosse pincée de gros sel gris d'Aigues-mortes

8 cuillerées à soupe d'huile d'olive (Préférez évidemment la qualité extra-vierge, première prssion à froid. Désolé, mais "Pujet", c'est pas la marque idéale.)

Préparation

Ecrasez l'ail avec le sel dans un mortier. Ajoutez les feuilles de basilic préalablement ciselées grossièrement jusqu'à l'obtention d'une purée bien homogène. Ajoutez l'huile progressivement en continuant à remuer avec un fouet.

Ce mélange se conserve bien pendant 24 heures au frigo. Mais vous pouvez également le répartir en doses que vous conserverez au congélateur.

Selon la tradition pure et dure, on se doit de piler le basilic au mortier dans un premier temps. Puis ensuite on rajoute l'huile d'olive et l'ail qu'on peut mixer enfin. On peut en congeler pour la consommation hivernale mais le pistou noircit au contact du froid, mieux vaut le conserver au réfrigérateur dans un pot, en faisant attention que le pistou soit toujours recouvert d'huile. Vous pouvez y rajouter ensuite des pignons, de la ciboulette, tout ce que vous voulez !

J'espère que ce billet vous a plongé dans une atmosphère estivale et conviviale (malgrè le temps pluvieux).